Nous avons effectué le traversée de Dômes d'Ouest en Est, ce qui est le sens contraire du sens classique. La raison tient aux conditions : en effet la pente entre la Bérangère et le troisième dôme était en glace, et cette glace était chargée de pierres qui ne demandaient qu'à nous bombarder. Au lieu de remonter cette pente de glace inhospitalère, nous avons basculé dans la face glacière, assez raide et barrée de crevasses, mais nettement moins dangereuse, rapport aux chutes de pierres. Notre guide Bernard Vion a planté des broches et tiré des longueurs. Malheureusement, lorsque nous sommes arrivés sur la célèbre arête de neige, nous n'avons pas pu profiter du paysage, car les nuages sont descendus nous envelopper. Il nous faudra donc revenir... D'ailleurs, l'ouverture d'un nouvel itinéraire, avec une passerelle de 50m pour monter au refuge des Conscrits devrait rendre le premier jour moins pénible de même que la descente après la course.