Quand on arrive au refuge des Evettes, le cirque devant soi est d'une belle ampleur. Des sommets se détachent portés par des glaciers encore importants, malgré le recul de ces dernières années. De droite à gauche, il y a l'Albaron, la petite et la grande Ciamarella et toute une série de sommets qui dépassent les 3000m. La "Petite Ciam.", comme disent les gens du coin culmine à 3585m.

Nous y sommes montés le 12/07/2012, espérant trouver de bonnes conditions de neige, mais nous avons trouvé des passages de glace vive, nous obligeant à planter des broches à glace pour garantir la sécurité de la descente. Globalement, l'ensemble de la course est à recommander à ceux qui aiment la tranquilité, pourvu qu'ils aient un niveau technique suffisant pour ne pas galérer. A noter que ce jour-là, nous étions au départ du refuge, trois cordées prenant des directions différentes, mais chacune avait le souci d'observer le bon déroulement de la course des autres ; nous avons ainsi pu constater, une fois de plus, la solidarité bien vivante du milieu montagnard.

Que dire du refuge des Evettes ? Il est bien situé, calme et de bon accueil, en outre la nourriture est soignée. Nous le recommandons, tant aux alpinistes qu'aux randonneurs.